SPLA : Portail de la diversité culturelle
Culturesmali

Atelier kalabougou (L')

Collectif
  • Atelier kalabougou (L')
© Editions ARgile
Genre : Beau livre

ISBN du livre : 2-909758-26-5

Année : 2011
Rubrique : Histoire/société, Artisanat d'art

Partagez :

C'est l'entrée discrète dans un village du Mali où prédomine l'activité de poterie avec plus de 200 potières de 10 à 90 ans. C'est à la fois une entrée avec les yeux du touriste lent, de l'archéologue rigoureux et du céramiste fasciné, tous trois étrangers, mais avec pour guides les potières elles-mêmes, les enfants de l'école et leur directeur...
Tout en étant beaucoup plus petit qu'une brique d'adobe, ce livre est ambitieux : c'est à la fois un hommage rendu aux femmes potières et un témoignage offert aux jeunes écolières, celles qui resteront et celles qui, partantes vers la Ville, seront fières d'être encore forgeronnes de Kalabougou, fières en tout cas du travail de leurs mères et grand'mères.

Textes
de Michel Raimbault, Amadou Chab Touré, Pierre-Alain Uniack, Youssouf Tata Cissé, Arnauld de L'Epine, Assana Diarra et Camille Virot.

Photos de Menkoro Javara, Salifou Diarra et Camille Virot.


les auteurs principaux :

Michel Raimbault a vécu au Mali de 1973 à 1987, comme professeur d'Histoire et d'Archéologie à l'Ecole Normale Supérieure de Bamako puis chercheur à l'Institut des Sciences Humaines. Il est docteur d'Etat en Préhistoire, rattaché au Laboratoire méditerranéen de Préhistoire (Europe - Afrique) d'Aix-en-Provence.
Aujourd'hui, il préside l'association humanitaire Ardèche Diawambé Mali, membre du collectif Images et Paroles d'Afrique.
Adresse : Quartier Combe grand, 07700 Saint-Remèze.

Amadou Chab Touré
est professeur d'esthétique. Il a enseigné à l'INA et au Conservatoire des Arts et Métiers multimédia de Bamako. Directeur de la première galerie d'art contemporain du Mali (galerie Chab), il est aussi commissaire indépendant d'expositions. Écrivain et critique d'art, Chab Touré vit à Ségou (Mali) où il dirige la Maison Carpe Diem (espace galerie, librairie et café).
Maison Carpe Diem, 85 rue 16 quartier commercial (au rez-de-chaussée de la Radio Sido) BP 31, Ségou, Mali.

Youssouf Tata Cissé, ethnologue et historien malien, est né en 1935 à San.
Ancien chargé de recherche au CNRS, il fut également professeur associé à la Sorbonne.
C'est aussi l'auteur de très nombreux ouvrages et articles dont :
"Les fondements de la société d'initiation du komo" (avec Germaine Dieterlen), éditions Cahiers de l'homme, Mouton & co, 1972.
"La notion de personne en Afrique", éditions du CNRS, 1975.
"La grande geste du Mali. Des origines à la fondation de l'empire" (avec Wa Kamissoko), éditions Karthala-Arsan, 1987.
"Soundjata, la gloire du Mali" (avec Wa Kamissoko), éditions Karthala, 1991.
"La confrérie des chasseurs Malinké et Bambara", éditions Nouvelles du Sud, Arsan, 1994.
"La charte du Mandé et autres traditions du Mali", éditions Albin Michel, 2003.
youssouftatacisse@gmail.com

Pierre-Alain Uniack, architecte et chercheur franco-malien, né en 1959 à Paris.
Grand Prix d'Architecture de l'Académie des Beaux-Arts et Lauréat de la Confrontation Mondiale des Jeunes Architectes UNESCO.
Auteur, en 2008, du livre "Cheval du Fleuve Niger, marionnettes Bozo et Bambara du Mali" aux éditions FTE.
Représentant pour l'Europe de l'Association "Bosoba Sogo" rassemblant les communautés Bozo, Somono et Bambara de Markala (Mali) dans un but de mise en valeur des cultures traditionelles.
Membre de la Commission Scientifique pour l'exposition fleuve Niger (projet Niger-Loire, Unesco 2011).
Chargé par l'Unesco d'une collecte de chants au fil du Fleuve et de l'organisation d'un Atelier de Recherche sur le peuplement des rives du fleuve Niger.
pierre.uniack@gmail.com

Arnauld de L'Épine est économiste, critique d'une finance ayant mené à une incurie à la fois économique et politique ; membre actif de l'association Ars Industrialis, créée par le philosophe Bernard Stiegler en 2005, auteur de nombreux livres dont "La technique et le temps" (3 tomes) et "De la misère symbolique" aux éditions Galilée.
Ars Industrialis a pour but de susciter une écologie industrielle de l'esprit au travers de publications, de débats, de conférences ; elle fait des propositions théoriques et pratiques en vue de mettre en valeur les enjeux présents permettant d'accélérer l'émergence d'une nouvelle forme de développement économique et social dénommée économie de la contribution
- cf. site www.arsindustrialis.org, voir "Manifeste 2010".
Arnauld de L'Épine a été co-auteur du livre
"8 artistes & la terre" (éditions ARgile, 2009) et a publié des articles sur des artistes dans Ceramics Ars & Perception et La Revue de la Céramique et du verre.
Adresse : 21bis rue Jean Leclaire, 75017 Paris.

Assana Diarra
est directeur de l'école communautaire de Kalabougou.

Camille Virot, céramiste, rassemble depuis plusieurs années une documentation sur la céramique africaine. Responsable avec Pascaline Virot des éditions ARgile et de l'association du même nom qui a géré un programme d'étude et de rencontres avec la poterie d'Afrique de l'Ouest, programme auquel ont été associés d'autres céramistes français. Il a assuré la conception et la maquette de ce livre.

Plus d'infos

Structures

1 fiches

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Mali : PADESC