SPLA : Portail de la diversité culturelle
Culturesmali

Voyages de presse annulés pour la biennale de Bamako.

Les Rencontres de Bamako, rendez-vous majeur des photographes africains et de la diaspora, voulaient tourner la page. La guerre du Mali, en 2012, pendant laquelle des rebelles touaregs alliés à des djihadistes avaient pris le contrôle du nord du pays, avait conduit en 2013 à l'annulation de la biennale de photographie.
Relancer la biennale était donc un projet crucial, à la fois pour l'Institut français et les autorités maliennes. L'édition 2015, dirigée par la curatrice nigériane Bisi Silva, devait ouvrir le 31 octobre et durer trois mois. Un dispositif important avait été prévu pour la couverture de l'événement par la presse occidentale, en particulier française. La biennale devrait bien avoir lieu, sous haute surveillance, mais les voyages de presse pour les journées professionnelles de la biennale (du 30 octobre au 4 novembre) ont été annulés, jeudi 3 septembre, par la direction générale de l'Institut français, après consultation avec le Quai d'Orsay.
"La situation sécuritaire nous a conduits à prendre la décision de ne pas organiser le déplacement de journalistes occidentaux sur le territoire malien au moment de l'inauguration. Les menaces à l'encontre des journalistes et les nécessaires mesures de sécurité, qui pourraient paradoxalement renforcer le risque, nous obligent à devoir renoncer à ce voyage de presse", fait savoir l'institution.
En lieu et place, une couverture "à distance" de l'événement sera proposée aux journalistes : visite virtuelle des expositions, captation des conférences, entretiens Skype avec le délégué général, les commissaires et les artistes.

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Mali : PADESC