SPLA : Portail de la diversité culturelle
Culturesmali

Le décès du photographe malien Malick Sidibé

  • Le décès du photographe malien Malick Sidibé
© Antoine Tempé
Publié le : 15/04/2016

Partagez :

Malick Sidibé est décédé le 15 avril 2016 à Bamako.

Malick Sidibé est né en 1936 au Mali, il apprend le dessin et obtient le diplôme d'artisan bijoutier à l'Ecole des Artisans Soudanais (actuel Institut National des Arts) à Bamako en 1955. La même année, Malick entre au studio "Photo Service" tenu par le Français Gérard Guillat avec lequel il fait l'apprentissage de la photographie. C'est en 1962 qu'il ouvrira son studio dans le quartier populaire de Bagadadji à Bamako. Le grand maître malien du portrait est alors Seydou Keita qui photographie à la chambre 13x18 les élégantes de la capitale et leurs familles. Malick Sidibé choisit des appareils plus légers : 6x6 pour le studio et 24x36 pour les reportages.
De l'oeuvre de Malick Sidibé on connaît d'abord les photographies de reportage, prises dans les surprises-parties organisées par des jeunes gens friands de musique et de liberté alors que le pays se prépare à l'indépendance. Ces séries débutent vers 1957 et vont se poursuivre jusqu'au début des années 1970.
Par la suite, c'est bien le portrait réalisé en studio qui va constituer la majeure partie de l'activité du "Studio Malick". Au laboratoire, le photographe réalise lui-même les tirages, développant le plus souvent la nuit pour profiter des températures moins élevées.
La clientèle du studio est populaire, jeune, elle vient d'abord du quartier. Malick a l'âme joyeuse, curieuse, enthousiaste, généreuse, il en dépose naturellement une petite part dans chacun de ses portraits ; le studio devient un théâtre d'invention dans le jeu des poses ou le choix des fonds. On vient de partout.
À partir de 1994, avec les premières Rencontres de la photographie africaine à Bamako, le travail de Malick Sidibé est remarqué et fait rapidement l'objet d'expositions importantes - la première a lieu à la Fondation Cartier à Paris - dans les galeries et musées en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. En 2003 le prix de la photographie Hasselblad lui est décerné. C'est la première fois qu'un Africain est ainsi promu au rang des plus grands photographes.

Plus d'infos

Personnes

1 fiches

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Mali : PADESC