SPLA : Portail de la diversité culturelle
Culturesmali

Déclaration de journalistes ouest africains à propos du procès de Boukary Daou

ARTICLE 19, l'Union des Journalistes d'Afrique de l'Ouest (UJAO) et le Forum des Editeurs Africains (TAEF) tiennent par la présente déclaration à manifester leur soutien et leur solidarité à Boukary Daou et au Comité de Crise pour la Libération de Daou.

Boukary Daou du journal Le Républicain du Mali actuellement en liberté provisoire doit faire face à la justice ce 16 avril 2012. Il lui est reproché la publication d'une lettre ouverte adressée au président de la république du Mali, dénonçant les conditions matérielles des soldats au front.

Daou a été arbitrairement arrêté et détenu in communicado du 6 au 14 mars 2013 à la Sécurité d'Etat. Il a ensuite été transféré à la Brigade d'Investigation Judicaire du 14 au 18 mars avant d'être inculpé pour incitation aux crimes et délits et publication de fausses nouvelles. Suite à cette inculpation il a été incarcéré à la Maison Centrale d'Arrêt de Bamako où il a été détenu jusqu'au 2 avril, date à laquelle il a obtenu une liberté provisoire.

Nous professionnels des médias, organisations de défense de la liberté d'expression et de la presse au Mali et en Afrique, présents à Bamako pour les besoins du procès de Boukary Daou, réaffirmons notre attachement au respect de la liberté d'expression et à l'Etat de droit.

En conséquence, nous demandons aux autorités publiques maliennes d'abandonner les charges qui pèsent contre Daou et d'assurer sa sécurité et celle de tous les journalistes maliens conformément aux conventions internationales et africaines sur la sécurité des journalistes.

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Mali : PADESC