SPLA : Portail de la diversité culturelle
Culturesmali

Appel à candidature Programme Point Sud 2011-2012

Centre de Recherche sur le Savoir Local
  • Appel à candidature Programme Point Sud 2011-2012
Genre : Appels à contributions / candidatures
Contact Dr. Marko Scholze, +49 (0) 69-798-33230 ou +49 (0)1601035354
Rubrique : Interculturel/migrations
Publié le : 21/09/2010
http://www.pointsud.org
Contacter par email

Partagez :

Les chercheurs, les institutions scientifiques et les fondations qui les soutiennent en Allemagne travaillent depuis longtemps avec succès par delà les structures scientifiques anglo-ou francophones établies par les anciens pouvoirs coloniaux. Non seulement ces chercheurs ont réussi à dépasser les barrières nationales et linguistiques, mais ils ont su encourager les échanges entre différentes écoles de pensée. C'est pourquoi la science allemande peut apporter une contribution décisive à l'élaboration d'une science postcoloniale.
En sa qualité de centre de recherche sur le savoir local, sis à Bamako, au Mali, Point Sud entend jouer un rôle déterminant pour atteindre cet objectif.

L'Université Goethe de Francfort assure en grande partie le fonctionnement de Point Sud. Elle en finance l'infrastructure afin de faire de Point Sud un centre de conférence scientifique. À cette fin, l'Université Goethe de Francfort et la Fondation allemande pour le recherche (DFG) ont convenu de créer le Programme Point Sud", un cadre où des activités relatives aux sciences sociales et humaines seront organisées à Bamako. Ce faisant, la DFG couvre les frais de voyage et de séjour des participants. En raison des conditions climatiques au Mali, la période pour organiser les événements est limitée aux mois d‘octobre jusqu'en mars.

Le programme est ouvert à tous les chercheurs basés en Allemagne travaillant sur des thèmes liés à l'Afrique. Un "Comité chargé du programme" choisit et coordonne les différentes activités individuelles proposées par les requérants pour en faire une demande globale adressée une fois par an à la DFG qui va ensuite évaluer la demande. Les chercheurs et chercheurs employés dans les universités allemandes sont responsables des activités individuelles. Aucune restriction de nationalité n'est prévue pour les participants. Néanmoins, le contingent des participants germanophone et des autres pays doit être balancé. Le requérant de la demande collective est un membre de l'Université de Francfort, laquelle université est aussi présidente du programme du Comité.

Sont membre du Comité: - Prof. Mamadou Diawara, Président du Comité, Université de Francfort sur le Main, - Prof. Andreas Eckert, Université de Humboldt à Berlin, - Prof. Rolf Kappel, Directeur du GIGA à Hambourg, - Prof. Dieter Neubert, Université de Bayreuth, - Prof. Brigit Obrist, Séminaire d'ethnologie et Institut Tropical Suisse à l'Université de Bâle.
Les financements seront accordés en fonction des principes généraux ci-après :

Sont éligibles: des formules classiques comme les conférences, séminaires, ateliers, écoles doctorales, "summer schools" ou "field schools". En plus, nous voulons particulièrement encourager la proposition des formules innovatrices comme les ateliers de développement de projet ("project development workshops") ou des rencontre en vue d'élaborer de nouveaux sujets ou projets de recherche.

Un intérêt principal du programme est de tisser des relations à longue terme avec des chercheurs, des institutions et des réseaux scientifiques.
Pour atteindre ce but nous approuvons des follow-up workshops par des scientifiques qui ont déjà participés dans le programme. Au delà, nous font appel spécialement à des réseaux post-doctorants ou de jeunes chercheurs de proposer deux ateliers consécutifs avec les mêmes participants (max. 15.20) pendant les deux prochains périodes d‘activités (2011-2012 et 2012-2013).
Bien que le programme s'adresse essentiellement aux sciences sociales et humaines, les initiatives concernant des activités multidisciplinaires, surtout celles qui impliquent les sciences naturelles et la médecine, sont vivement encouragées. Aucune restriction thématique n'est prévue, dès lors que la référence à l'Afrique est claire.

Les réunions internes de projets de recherche, "project finding missions", les réunions de planification, l'initiation à la recherche sur le terrain d'un institut particulier ne peuvent être financées. Les activités internationales ou africaines n'ayant aucun rapport avec la recherche en Afrique conduite par les institutions scientifiques allemandes; ou les projets purement européens qui n'offriraient pas de collaboration avec des partenaires africains sont exclus.

L'Université de Francfort sur le Main soutient ce programme grâce à la sécurisation et à l'extension matérielle et en personnel de Point Sud, afin d'assurer le déroulement optimal des activités. C'est pour cela que l'Université de Francfort met à la disposition du Programme Point Sud un coordinateur scientifique qui aidera les requérants à rédiger leurs projets et veillera au bon déroulement de celui-ci. Enfin, l'organisation des voyages et séjours des participants ainsi que le compte rendu financier de chaque activité échoient à l'Université de Francfort afin de soulager les requérants de toute charge logistique. En raison de ces services rendus, les demandeurs eux-mêmes ne peuvent par percevoir de financement par des tiers.

L'évaluation par les membres du comité suive des critères suivants
la qualité innovatrice de la formule et/ou le contenu de la demande, - l'interdisciplinarité, - la coopération avec des chercheurs et institutions en Afrique, - la durabilité des activités par la publication des résultats ou la création de nouveaux réseaux entre les participants afin d'organiser des activités ensemble dans le futur comme par exemple de summer schools, - l'accolage au Centre Point Sud et/ou à la réalité malienne à Bamako.
L'accolage de la demande au Point Sud ou Bamako peut prendre des formes différentes. Une forme peut être la participation de chercheurs des institutions scientifiques du Mali ou de pays voisins dans la région. Une autre forme serait de confronter les débats théoriques au Centre Point Sud avec la réalité malienne à Bamako. Selon le sujet du workshop ou conférence, les participants pourrait visiter des institutions locales comme un hôpital, une station de télévision ou un projet du développement ainsi que des discussions avec des représentants des institutions privés ou étatiques. Si vous ne disposez pas des contacts nécessaires, vous pouvez vous assister à trouver de chercheurs ou institutions appropries a votre sujet.

Un aspect intégral du programme est l‘accolage à l‘Université de Bamako à travers l‘animation de conférences-débats aux facultés concernés par les applicants et/ou participants des activités. Ainsi, les étudiants et autres scientifiques intéressés peuvent aussi profiter du programme. Pour servir à cette fin, nous offrons la possibilité aux organisateurs des ateliers et participants choisies de prolonger leurs séjours à Bamako pour deux ou trois jours afin d‘animer ces activités à l'université.
En outre, les demandes qui incluent un échange sud-sud avec des scientifiques de pays africains anglophone ou lusophone, Amérique latine ou Asie ainsi que les ateliers qui s‘adressent surtout aux jeunes chercheurs seront particulièrement bienvenues.

>> La demande doit être structurée ainsi:
- 1. Titre de la demande
- 1.1 Demandeurs (Nom et affiliation institutionnelle)
- 1.2 Sujet et objectives (max. 2 pages)
- 1.3 Formule et organisation (max. 2 pages). Cette partie de la demande doit inclure un horaire et plan de travail. En plus, les demandeurs sont priés à décrire comment ils veulent surmonter les barrières linguistiques (anglo-, franco-, lusophone) éventuelles, quelle forme d'accolage à Point Sud et à l'université ils envisagent et si la publication des résultats de leurs activités à Bamako ou la création de nouveau réseau scientifiques est planifiée.
- 1.4 Participants (max. 1 page).
La demande doit inclure une liste de participants prévues à inviter indiquant leurs statuts académiques et leurs affiliations institutionnelles. Si les demandeurs veulent travailler avec un call for papers, le nombre total de participants prévus doit être mentionné ainsi que leurs provenances (combien de participants de l'Europe, l'Afrique etc. sont prévues) et le mode de circulation du call for papers.
- 1.5 Profil scientifique et publications de demandeur (max. un demi page pour chaque demandeur). Vous êtes prié de se limiter à des informations à votre affiliation et travail actuelle et a des publications qui montrent votre compétence relative au sujet de votre demande.

Une calculation de couts ne doit pas être inclus dans la demande.

>> Le plan de travail pour la période 2011-2012 est ce qui suit :

- Remise de la demande jusqu'à un maximum de six pages, ce jusqu'au 15 décembre 2010 à l'adresse : scholze@em.uni-frankfurt.de
- Sélection des projets jusqu'au 20 janvier 2011
- Dépôt de la demande collective à la DFG jusqu'au 1er février 2011
- Les demandes choisies peuvent se réaliser à partir du 1er octobre 2011

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Mali : PADESC